Marie Rigot - Thérapeute et Gestalt thérapeute

Psychothérapie enfant, adolescent, adulte, couple et famille.

Analyse de la pratique auprès d’institutions ou d’associations.
Régulation de conflits.

Tel: 06 72 53 27 25

Mail : contact _AROBASE_ psychotherapie-gers.com

15 Bd St Blancat 32800 Eauze
18 rue d'Espagne 32000 Auch

Psychomotricienne et Gestalt thérapeute

Psychomotricienne formée à l’école de Pau, diplômée d’État en 1992.
Gestalt thérapeute diplômée EGTP en 2015 (je reçois des patients depuis 2011)

Gestalt thérapeute
Formée depuis 2009 à l’école de Gestalt thérapie Génesis (Paris)
puis à L’Ecole de Gestalt Thérapie et Phénoménologie (Carcassonne-Paris).
Formation de Gestalt thérapeute avec une orientation en phénoménologie.
Supervision mensuelle sous la direction de Édith Blanquet(psychologue, philosophe et Gestalt thérapeute). Formation continue.

Ma pratique de psychomotricienne est enrichie par mon approche de Gestalt thérapeute, permettant d’accéder à des résolutions rapides.

La particularité de la Gestalt thérapie

La gestalt thérapie invite à porter attention à ce que nous sentons à l’occasion de l’autre et de l’environnement. L’élaboration des sensations en émotions ou en sentiments permet de nous orienter et de nous positionner : en prenant place nous donnons place.

L’espace thérapeutique offre l’opportunité d’expérimenter en sécurité et accompagné du thérapeute, des nouvelles formes d’être, enrichissant ainsi notre rapport au monde. L’expérience conscientisée est une appropriation de l’événement et est, en cela, thérapeutique.

Ainsi faisant, nous apprenons des possibilités d’être variées. Le projet étant de prendre en charge nos vies (responsabilité et autonomie affective) avec conscience, ce qui nous dégage de la culpabilité et nous ouvre à plus de liberté. Notre rapport au monde et aux autres devient plus créatif et mieux ajusté. Nous assumons qui nous sommes en prenant en considération l’autre. La confiance en soi, en l’autre, en ce qui est, devient fondement de notre lien au monde.

Notre conception de l’être humain toujours en rapport (aux autres et au monde) et toujours porté à sa possibilité suivante (sans cesse nous avons à être), nous sort d’une vision causaliste et déterminée (aussi nous ne pensons pas que la résolution de nos souffrances est dans le passé). Nous apprenons sans cesse et nous pouvons être vivant et créatif avec ce qui nous arrive.

Ma démarche auprès des enfants englobe les parents, parfois le reste de la famille ou une autre relation importante. En effet un enfant grandit au sein de rapports familiaux qui lui donnent « forme ». La compréhension de ces rapports peut permettre des changements de comportements au sein de la famille et à l’école, et ainsi apaiser les tensions, conflits et souffrance.

Recherche publiée sur le site de Edith Blanquet, section « travaux d’étudiants ».

Pierre-Bonnard - La fenêtre ouverte - 1921